Avec l’abandon de l’idée que le monde existe indépendamment de l’observateur, on ne peut définir la réalité objective sans tenir compte d’une re-création effectuée par celui-ci au cours de l‘observation. Mais la qualité de l’expérience de la réalité est relative à l’organisation de la perception. Quand le son devient signal, quand l’observateur est capable de voir la diffusion sonore comme un modèle, la capacité d’analyse et de synthèse dépend du développement et de l’organisation de la perception. Les formes que nous utilisons pour arriver au bout de nos expériences vont des hallucinations à l’utilisation rationnelle de modèles schématiques. Une des caractéristiques majeures d’une pensée productive se base sur la recombinaison psychologique associative, mais le point essentiel de la formulation théorique montre que les représentations internes constituent déjà l’élément déterminant d’un environnement perceptible.
La croyance et l’imagination construisent la réalité ; celle-ci se structure autant à partir des mécanismes basiques de survie dirigés par l’instinct « frappe-et-cours » que le cerveau reptilien contrôle, qu’ à partir du comportement territorial, du symbolisme abstrait régi par des impulsions neuronale et codées en images mentales qui soulignent les visions du monde. Plus un système a de points de référence, plus sa potentialité utilitaire augmente, et plus les facteurs d’incertitude s’infiltrent. Ce qui est « réel » n’est pas certain mais ce qui est certain n’est pas « réel ». Le système nerveux de l’homme montre que la différence peut être supprimée entre le « réel » et un événement clair et vif, conçu uniquement par l’imagination. Le système nerveux agit en fonction de ce qu’il croit ou perçoit comme « vrai ». C’est la base de la réussite d’un l’entraînement. Déverrouiller le futur implique la maîtrise de cartes multidimensionnelles du monde pour ouvrir de nouvelles portes de sorties et de nouveaux ports d’attache dans l’hyperespace ; cela nécessite des mots de passe permettant les voyages hors la réalité globale normative vers les cultures parallèles et les nations invisibles ; cela nécessite des stations de ravitaillement pour nomades sur les routes prises par la pratique révolutionnaire du vol sans but ; cela nécessite des cartes psycho-géographiques qui nous montrent le chemin pour Dreamtime et les transports publics en direction de Kaddath.

About these ads